Ode en CAPITALES

Après Marseille, une évidence: Paris:
Paris par moi.

Ode en CAPITALES dans le lieu du mois 76748-1532-300x300

Paris,

Paris, tu as la chance de m’avoir vu naître, et moi j’ai le privilège immense de te rendre visite chaque jour.

Paris, je n’aime pas ton métro ni ta rive droite, je suis plutot bus et rive gauche.

Paris, après avoir traversé ton Pont d’Austerlitz quotidiennement, c’est maintenant ton Pont Neuf et celui des Arts que j’apprivoise.

Paris, quand j’aperçois chaque la foule que tu attires au Louvre, et celle que tu captives à Opéra, je sais la chance que j’ai d’être chez toi.

Paris, je ne t’aime pas bondé, je préfère ton calme estival.

Paris, je ne conçois pas ma vie sans ta proximité.

Paris, grâce à toi je peux voyager facilement… En 2 heures je suis en espagne, en 3 à Bordeaux, en 8 à New-york…

Paris, j’aime la liberté que tu m’offres en vélib, j’aime aussi le toit et la chaleur que tu m’offres en autolib.

Paris, je te contemple seule, je te subis professionnellement la semaine et je te vis pleinement avec les meilleures le weekend.

Paris, ton authenticité me charme au Panthéon et à Commerce et ta froideur me captive à la BNF.

Paris, je te vois grandir et évoluer pendant que moi je vieillis… J’ai vu naître tes tramways, tes véhicules en libre service, tes aménagements sur les quais de Seine…

Paris, j’aime ton chef et tes idées.

104-119-300x300 dans le lieu du mois

Mais Paris, tu restes inaccessible et je sais que le reste de ma vie je le vivrai de l’autre côté du périph: dans mon PARadIS

0 Réponses à “Ode en CAPITALES”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




How to get white teeth over... |
C data types range |
Baby teeth gel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Edtable143
| Mon tour du web en 80 clics
| Vol d'un voilier et pe...