• Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

Archive mensuelle de octobre 2014

27 octobre 2014, que le temps passe vite!

Ces cadeaux d’anniversaire offerts trois mois et demi après le jour de mes 27 ans me ramènent à cette réalité: celle de mon âge.
La vie étant ponctuée par une série d’objectifs, c’est l’occasion de faire un petit point sur ce que qui a été fait (ou pas):
A 17 ans

Le projet: avoir mon bac et que ma cousine l’ait également.

La réalité: c’est fait. Pas brillamment mais fait.
A 23 ans

Le projet 1: être diplômée d’un bon Master 2

La réalité 1: ce n’était pas fait (mais un an plus tard c’était bon!)

Le projet 2: être bilingue

La réalité 2: ce n’était pas fait (et ce n’est toujours pas le cas)

Le projet 3: avoir voyagé

La réalité 3: c’est fait et ce n’est pas fini!
A 25 ans

Le projet 4: être en cdi

La réalité 4: ce n’était pas fait (mais un an plus tard c’était bon!)

Le projet 5: me marier

La réalité 5: ce n’était pas fait (et aujourd’hui non plus!)
A 27 ans

Le projet 6: acheter un appartement

La réalité 6: c’est presque fait

Le projet 7: avoir un travail à responsabilités et intéressant

La réalité 7: c’est presque fait

Le projet 8: connaitre le grand froid canadien

La réalité 8: c’est fait

Le projet 9: conserver les mêmes amies

La réalité 9: c’est fait et on repart pour 10 ans
9 objectifs fixés en 10 ans… 2 encore en cours et 4 aboutis…
Et la suite? La suite en vrac c’est:

A 28 ans

Le projet 10: acheter un nouveau sac bleu marine (Mickael Kors? Longchamp? Darel? J’hésite)

Le projet 11: améliorer mes compétences professionnelles

Le projet 12: poursuivre mes activités perso
Et puis plus tard…

- partir au Japon, en Australie, en Islande et en Laponie

- me marier (pour la robe, la bague et le repas!), avoir des enfants, tout ça tout ça…

- avoir toujours les mêmes amies

- voir la muraille de Chine

- être chef

On en reparle l’année prochaine? 

Pour une mixité sociale et définitivement contre la misère intellectuelle

« Ma fille n’aime que l’exotisme »,

 » Elle ne traîne qu’avec des noirs, des arabes et des asiats »

Pas complètement vrai ça, passons… 
« De toute façon toi tu n’es pas une vraie blanche, tu fais partie des nôtres »

Peut-être un petit peu plus adaptée celle-ci…
Et puis je dirai plus que je m’enrichis des autres. La couleur je ne la vois pas, je ne l’ai jamais vue.
A l’heure où Mister Delahousse présente des sondages qui font peur, à l’heure où la parole raciste s’est ouvertement banalisée, sommes-nous bien en 2014? Les a priori c’est en famille, au bureau, dans les transports… Partout et sur tous.
Toute blanche bien née ici et élevée dans une jolie banlieue Parisienne, où est ma place parmi ces « Français » qui se disent d’ici? 

Dans les supermarchés de province, quand on se retourne cela me dérange, cela me dérange même si ce n’est pas moi qu’on observe. (Est-ce que moi aussi je regarde s’ils ont 5 ans de retard sur la mode? Oui, les a priori c’est facile…)
Et quand je zappe sur TF1 et autre Direct 8 j’ai mal aux oreilles. 
Je me fiche du nombre de musulmans qui font ramadan et du nombre de chinois qui font des raviolis dans leur cuisine. A ce propos les sondages ethniques ne sont-ils pas interdits?

Par contre moi ça me dérange le ramadan parce cela fait deux ans que je n’ai plus mes copines pour mon anniversaire (c’est certainement le point le plus important de cette note).
La nourriture asiatique faite « maison » me dérange également quand elle me rend malade, comme ce fut le cas pour mon dernier phô dans le 13ème.
Comment ne pas renfermer les gens sur eux-mêmes quand on les stigmatise autant? Pourquoi tant d’agressivité envers ces supporters Algériens? Pourquoi tant d’a priori? C’est quoi ce manque d’ouverture d’esprit? 
Et quand j’entends que le chômage est dû aux étrangers, je voudrai bien voir tous ces gens monter sur les échafaudages pour ravaler les immeubles haussmanniens.
Mon pays à moi je l’aime de toutes les couleurs, de toutes les cuisines, de toutes les origines. Mon pays à moi il est riche de ces différences.
Si j’accepte toutes les différences, celle qui m’insupporte c’est le manque d’altruisme. 

Et là c’est une autre mixité sociale qui va être évoquée, une mixité qui ne fonctionne pas très bien avec moi.

Plus de deux dizaines d’années que certains qualifient de « gosse de riche » ceux dont les deux parents travaillent pour la collectivité.
Fonctionnaire, je ne sais pas si c’est un gage de réussite, mais je suis certaine que ce n’est pas une source de richesse. 

La vie classique, celle souhaitée à tous c’est celle d’avoir deux parents qui peuvent subvenir aux besoins de leur famille. 
Travailler ça permet de payer les retraites des mamies qui prennent ma place dans le bus à 19h le vendredi à leur retour de shopping et à mon retour d’une semaine de travail bien chargée.
Mais travailler ça permet aussi de financer l’éducation nationale, le poste de dépense le plus important puisqu’il assure l’avenir de tous en nous offrant à tous les mêmes opportunités. Nous avons cette chance en France de pouvoir tous accéder à des études, même supérieures.
Et puisque non ce n’est pas normal ne pas de ne pas vouloir travailler, j’invite celles et ceux qui ont choisi de regarder les mouches voler à se cultiver un petit peu, à regarder ce qu’il se passe autour d’eux. Non ce n’est pas de faire des études que je vous conseille, c’est simplement de regarder un petit peu plus loin que le bout de vos orteils.

Souhaitant à toutes et tous d’évoluer au sein d’un entourage riche de l’esprit… 




How to get white teeth over... |
C data types range |
Baby teeth gel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Edtable143
| Mon tour du web en 80 clics
| Vol d'un voilier et pe...